Lire n’est pas une compétition

                                                  Hey les gens, salut tout le monde…                                                      Attendez, comment commence t-on un article déjà ?

Cela fait maintenant 3 mois que je ne suis pas venue faire un tour par ici, et bien avant mes publications étaient déjà irrégulières. Mais que c’est-il passé entre la Laura ultra motivée de 3ème et celle actuellement qui finit son premier trimestre de terminale S ?

Je pourrai facilement servir l’excuse du « j’ai pas le temps » ou encore la classique « j’ai tellement de devoirs, c’est insupportable ! » Mais cela serait mentir. L’année 2017, j’ai lu 123 livres, et bien que cela soit moins que ce que j’avais pour objectif, cela reste un chiffre honorable. Cette année, même si il reste encore une vingtaine de jours, je peux déjà vous dire que je suis loin d’atteindre les 120 livres ou même les 50.

Si pour certains 50 bouquins peut déjà paraître énorme, je le conçois très bien mais l’objectif de cet article n’est pas de vanter « mes performances littéraires », bien au contraire. Mais quelles sont les causes d’une telle chute de lecture entre ces deux années ?

Bien sûr, on ne peut pas exclure le lycée qui me prend du temps avec 37h de cours par semaine et 2h de transport tous les jours, mais j’avais des conditions similaires avant et cela ne m’empêchait pas de dévorer les livres. La charge de travail s’est intensifiée, je ne peux pas le nier, cependant j’ai toujours le temps de procrastiner ou regarder une série alors pourquoi je ne prends pas ce temps pour lire ?

Tout simplement parce que je n’ai plus envie.

Dans mon entourage, on m’avait prévenu que cela risquait d’arriver mais la petite fille sur son nuage ne voulait pas les croire. Je suis pourtant maintenant devant le fait accompli : je préfère regarder une série ou cuisiner plutôt que de lire.

Et surtout, même sans n’y avoir jamais cru vraiment, une pression existe : pour être blogueur littéraire, il faut lire, beaucoup. Cela peut paraître tout bête, on peut se rassurer autant que l’on veut, quand cette petite graine de doute s’est immiscée dans votre esprit, on ne peut s’empêcher d’y penser, se faire de reproches et ainsi de suite.

Depuis plus de trois mois où je n’ai strictement rien posté que cela soit sur le blog ou la chaîne, c’est avec ces pensées là que je vivais : « Qui est ce que je suis pour donner mon avis sur des livres ? Tout le monde s’en fout de ce que tu penses ! Mon contenu est pas assez fourni, tes chroniques sont trop légères… les rares fois où tu en postes ».

Les réponses sont pourtant si simples : oui et alors ?

Je suis une passionnée de bouquins et même si je lis moins, mon amour pour les livres n’est pas pour autant diminué. Il y a toujours 2 ou 3 personnes qui commentent sous les vidéos et ça, ça vaut déjà tout l’or du monde. Pour ce qui est du réel contenu, oui, il ne me convient plus mais il ne tient qu’à moi de le changer pour quelque chose qui me plaît davantage.

Cette spirale infernale est un calvaire à vivre. Lire ne devrait JAMAIS être une compétition. Lire, ce n’est pas lire le plus de livres en une année mais plutôt de prendre du bon temps et surtout du temps pour soi. La blogosphère littéraire a la chance d’être un véritable cocon (oui, il a parfois des dramas mais ne généralisons pas non plus), la pression, c’est moi qui me la mettait toute seule.

Cet article n’est pas là pour pointer du doigt ceux qui lisent des centaines de livres par an ou ceux qui produisent beaucoup de chroniques, loin de là mon objectif mais plutôt de parler sur ce problème que des lecteurs/blogueurs peuvent rencontrer ou même qu’ils sont alors en train de le vivre sans en avoir conscience (car oui j’ai mis longtemps à m’en rendre compte !).

C’est dans une démarche de dialogue que je construis cet article pour vous laissez à vous la parole, proposer des pistes et des solutions et partager votre expérience !

21 réflexions sur “Lire n’est pas une compétition

  1. uneviedeslivres dit :

    Coucou,
    Je comprends ce que tu ressens ! J’ai repris des études en septembre, et en milieu et en fin de semestre, je lisais très peu. Quand je lis peu, forcément, il y a moins de chroniques. Alors je me sentais mal. Mais j’ai essayé de voir les choses autrement.

    Je me dis, déjà, que les gens qui apprécient mon blog viendront quand ils le souhaitent, et viendront lire mes articles, même s’ils sont peu nombreux. Et puis, moins de chroniques, ça peut me permettre de sortir d’autres types d’articles, quand j’ai le temps et l’envie. Certains articles prennent du temps à écrire alors il y en a peu, mais j’ai décidé depuis quelques mois de publier des petits rendez-vous plus courts, pas forcément sur la lecture.

    Finalement, le mieux à faire, c’est de suivre ton rythme et tes envies. Ceux qui apprécient vraiment ce que tu fais viendront. Ceux qui pensent que tu dois absolument faire preuve de régularité… bah ils ne viennent probablement pas sur ton blog 😉 Il ne faut pas oublier que tu dois être la première à aimer ton blog. Alors s’il y a des périodes où tu n’as pas envie de lire… pas grave ! Tu peux nous parler d’autre chose, ou pas du tout !

    Je te souhaite une belle journée !

    Aimé par 2 personnes

  2. La cueillette d'une roussette dit :

    Moi aussi au lycée j’ai considérablement baissé le nombre de livres que je lisais, l’envie me manquait. Les études supérieures ont commencé et là c’est véritablement le temps qui n’était plus en plus de l’envie. Il est vrai que créer un blog livresque peut engendrer de la pression mais il ne devrait en être rien en réalité ! C’est ton blog, tu dois l’aimer avant tout pour toi ! Tu n’es pas obligée de partager que des livres, tu peux parler de tout ce que tu as envie d’aborder ici 🙂 Tu peux le diversifier ou en faire ce que tu veux car ce blog t’appartient. Tu n’as pas à te mettre la pression de ne pas lire assez car la seule chose que cela va engendrer c’est un dégout profond pour la lecture à force et ce n’est nullement le but.

    Lis pour toi, écris sur le blog pour toi et tes abonnés suivront 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Chlodion Gossart dit :

    Hello !
    J’ai beaucoup aimé ton article et je comprends ta démarche. Je suis d’accord qu’il y a une compétition dans la blogosphère, malheureusement ça suit la surproduction du marché du livre et la logique des likes et des abos sur internet … Mais je pense que rien ne t’empêche de continuer à tenir ton blog, tu auras moins d’abonnés c’est sûr mais tu seras libre de publier des chroniques sur tes vrais coups de cœur et non par obligation. Et ceux qui apprécient vraiment ton travail continueront à te suivre 🙂

    Aimé par 1 personne

    • La Bouquineuse dit :

      Oui, je pense aussi que la surproduction de livres joue aussi beaucoup alors qu’au contraire on devrait plutôt penser dans la logique « je n’aurai jamais le temps de lire tous les livres du monde alors je ne vais lire que des livres qui m’intéressent vraiment ! ».
      En tout cas, je commence enfin à me débarrasser de cet état d’esprit en permanence sous pression et si je peux aider quelques uns en partageant mon expérience je le fais bien volontiers ! 😁 Merci beaucoup pour ton commentaire !

      J'aime

  4. Grâce Minlibé dit :

    Bonjour ! Je suis de temps en temps vos tweets et je vous imaginais plus âgée 😀 Je suis totalement d’accord avec vous, lire devrait être du plaisir. J’ai commencé à culpabiliser à cause des challenges sur Livraddict où des lecteurs ont un gros rythme de lecture. Je me demande toujours comment ils font. J’ai eu un bon rythme de lecture cette année mais l’année prochaine, je vais relâcher, priorité à l’écriture et autres projets professionnels

    Aimé par 1 personne

    • La Bouquineuse dit :

      Ah bon ? Pourtant j’ai l’impression d’être assez puérile sur Twitter 😂
      Je n’ai jamais participé à des challenges sur Livraddict mais je peux aisément imaginer la situation… le tout est d’arriver à faire la part des choses et lire pour nous même avant tout ! Il ne faut pas complexer de ne pas lire « assez » (faut se dire que certains ne lisent pas du tout et ne complexe pas pour autant alors pourquoi nous on devrait complexer de lire ?)

      J'aime

  5. Les Lunettes de Jenni dit :

    Très bel article ! Tu as raison dans el fond. Pourquoi se forcer ? Pour des likes et des commentaires ? Franchement on s’en fiche, le principal c’est d’échanger. Comme toi, j’ai eu une période où je n’avais plus trop envie de lire. Et puis ce désir est revenu grâce à l’achat de ma liseuse chérie. J’ai pu redécouvrir l’amour de la lecture partout et en toutes circonstances.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s