Le fils de l’Ursari – Xavier-Laurent Petit

le fils de l'UrsariTitre : Le fils de l’Ursari

Auteur : Xavier-Laurent Petit

Éditeur : L’école des loisirs

Parution : 24 Août 2016

Genre/Thèmes : Jeunesse, réfugiés, immigration

Nombre de pages : 272

Prix : 15, 80€

Résumé

Quand on est le fils d’un montreur d’ours, d’un Ursari, comme on dit chez les Roms, on sait qu’on ne reste jamais bien longtemps au même endroit. Harcelés par la police, chassés par des habitants, Ciprian et sa famille ont fini par relâcher leur ours et sont partis se réfugier à Paris où, paraît-il, il y a du travail et plein d’argent à gagner.

Dès l’arrivée dans le bidonville, chacun se découvre un nouveau métier. Daddu, le montreur d’ours, devient ferrailleur, M’man et Vera sont mendiantes professionnelles, Dimetriu, le grand frère, est « emprunteur » de portefeuilles et Ciprian, son apprenti.

Un soir, Ciprian ne rapporte rien de sa « journée de travail ». C’est qu’il a découvert le paradis, le « jardin du Lusquenbour », où il observe en cachette des joueurs de « tchèquématte ». Le garçon ne connaît rien aux échecs mais s’aperçoit vite qu’il est capable de rejouer chaque partie dans sa tête.

C’est le début d’une nouvelle vie pour le fils de l’Ursari…

Mon avis

Et oui, j’ai encore lu un livre pour le Défi Babelio ! (Rassurez-vous il n’en reste plus beaucoup 😉 ) Pour ceux qui ne seraient toujours pas au courant, je participe avec mon club de lecture au Défi Babelio, un challenge où il faut lire 40 livres avant la fin de l’année scolaire et ensuite en faire des chroniques, mais aussi d’autres productions qui tournent autour comme les bookfaces, les nuages de tags etc…

Et voilà, le week-end arrivait et je n’avais toujours pas de livre prévu (même si ma PAL explose #logiquex1000) et mon choix s’est finalement arrêté sur ce livre même si le sujet ne m’emballait pas plus que ça.

Et en effet, les premières pages, c’était pas folichon. Mais comme d’habitude, j’ai pas pu m’empêcher de poursuivre pour voir si je ne passais pas à côté d’une révélation.

Et j’ai bien fait car cette lecture s’est avérée être une bonne surprise ! En effet, passé les premiers chapitres, dès qu’ils arrivent en France, le rythme s’accélère et on rentre enfin dans le sujet.

Au fil des pages, on s’attache beaucoup aux personnages, surtout Ciprian, qui est vraiment super mignon comme enfant et on croit beaucoup en lui. Les autres personnages sont beaucoup moins approfondis et c’est un peu dommage.

Cependant, ils ont tous une personnalité assez forte et tous distincts les uns des autres même si parfois cela fait un peu cliché.

Au niveau de la plume, c’est très fluide et les courts chapitres facilitent beaucoup la lecture et surtout qui nous empêche de la lâcher.

Le seul gros bémol que j’ai remarqué est les facilités de scénario. Souvent, les problèmes ou les actions tombent un peu comme par hasard, c’est assez approximatif et on a du mal à y croire (Je pense notamment à la disparition d’un personnage dont on n’a pas les nouvelles même à la fin).

En bref, ce fut une bonne lecture malgré quelques couacs. Au départ, septique, c’est devenu finalement une agréable surprise !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s